Contre-indication de l’ALBERTA sur la Ligne-LEGAULT en Navigation de COVID-19

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Contre-indication de l’ALBERTA sur la Ligne-LEGAULT en Navigation de COVID-19
  • Entre (), 95,632 morts au COVID-19, aux É.U., donc : «pa-problème», ici on en a bien moins, au bas mot. Ici, c’est où : j’entends «Haïti», là où le gouvernement tue encore plus que COVID-21. Pour quémander comme Duvalier après PEPADEP. Fermons ().

Si vous étiez sur un train de l’Orient Express avec l’inspecteur Hercule Poireau, vous reconnaîtrez l’expression du titre : «le crime de l’Orient Express», alors là, il y aurait eu un seul macchabée comme corps du délit du crime de complicité multiple. Oups, sur la ligne Istanbul-London. Il eut fallu en outre ce fameux inspecteur P récupéré à bord de la ligne Legault Express (CP), train de la mort pour venir et tenter d’élucider le crime politique. Sans coroner. Mais, l’histoire est tout à fait différente ici. On nous a conté par association d’imbéciles-de-comté, nés d’une Marie qui n’était pas vierge parce que violée du faiseur d’édits, malade. On patauge en vilains sables bitumineux non nécessaires de l’Alberta la grande coupable de pollution, d’après Québec. Car, le Québec chérie, c’est le cas, me sembla-t-il, signe de compétence ici, bien prévenante, surtout dans tous ces CHSLD, est bonne infante, même s’il n’y a pas la volonté pour la couronne du [.ca] dans sa définition de la fédération. Legault fonça, vapeur toute.

Bon indien, on écouta alors le chef, les chefs plus nombreux que nous tous indiens, nous dire que nous possédions les compétences. Que nous en réclamons autant aussi.

Québec a-t-il laissé mourir, d’après le Coroner puisque nous sommes en province et non pas sur l’Orient Express avec H Poireau ? Il faudrait donc l’inspecteur Belge pour combien d’enquêtes du Coroner, s’il est indépendant ? Indice #1, combien de CHSLD arborent ces couleurs appropriées en signe de compétence, et, était-ce là un crime politique calculé sur une population ciblée ? Q.1 à l’ex-secrétaire du Coroner.

On a un PM-croquemort qui gère de mensonges en incompétences, et vice versa, sur un corbillard à étages, jusqu’à aujourd’hui. Hélas, la rumeur court déjà en accéléré. Il y a l’autre aspect, rivalité d’anciens liens d’affaires de politique d’avant-guerre, car nous sommes en guerre contre la COVID-19, disent tout haut à peine tout bas, que le premier-ministre-croquemort «négocia en dessous de la table avec un réseau dans la construction qui fabriqua des matériaux associés pendant l’interdiction, fonctionnant aux 3 quart de chiffres de travail. Au su et au vu de tout le monde». «Des employés auraient été payés en dessous de la table, d’autres, soit déclarés, soit suspectés, contaminés à la COVID-19». La rumeur est persistante, je le répète. L’opposant veut-il détruire ou Chambly-Longueuil-Saint-Hubert est-ce une réalité ? Un italien le sait !

La piste du PM-croquemort à Québec

Reprenons François Legault : «on est en train de gagner la bataille collective» la plus importante de nos vies contre le Coronavirus (25 mars 2020). Sur une simple émotion de soirée ? Comme guide politique à la tête d’une province canadienne ? On compte aujourd’hui plus que la moitié des cas de décès au pays, soit 3865 au Québec sur 6324 au Canada en date du 22 mai 2020 ? Hâte de satisfaire un donateur opaque ?

Entre temps, le gouvernement a introduit une loi punitive qui par induction, tout de go suggère de pécher contre ce qui n’exista pas en ce moment-là au lieu d’éduquer, de faire la promotion avec les méthodes connues : isolement, isolation avec l’aide de l’armée, ne voulant pas montrer sur l’euro-exemple qui a échoué auparavant, que l’économie était atteinte ? Des questions, seulement des questions, Me Guilbault.

Sait-on ou ne savait-on pas, la balle est lancée, comment peut-on distribuer le billet d’infraction quand on anticipe la faute, suggérant par induction, pénalise le citoyen, lequel on n’a pas protégé sa vie dans une politique de nettoyage de CHSLD ? Pire, il a en fait mis à risque les travailleurs de la santé par des décisions contraignantes de Dr Aruda sur le port du masque en milieu de travail, alors que le politico est élevé : per diem, prime de risque, etc. sans pénalité ? Démocratie nous dira-t-on sur le mandat : lequel, celui de tuer, de laisser mourir ? Il faut poursuivre les acteurs politiques dans le civil comme dans le criminel. Le travailleur mis à risque poursuivra l’État.

Explorons le Québec de Legault en RI

Piste : la faculté de médecine de l’UDM en relations de coopération avec l’UEH et sa faculté de médecine en Haïti est un bel exemple de comparaison. Depuis la piste de diplomatie de Macerola du PLQ sous Charest, le Québec a prétendu maitriser des compétences, mais ressemble de plus en plus en réalité à un comptoir externe du Canada anglais ou simplement à une adresse d’expédition américaine francophile à proximité (courbe d’imposture) au lieu de s’associer au reste du Canada. Il appert que les faits combattent la crédibilité de la pousse en écoles de médecine qui ne respectent pas les critères ni les protocoles, l’UEH et l’UDM (via les facultés de médecine) devraient se rencontrer à Montréal en mai-20 pour revalider la signature. Quel crédit par rapport à Cuba, quand le Québec de Legault vient de faire reculer les crédits ? Figurons un peu, Haïti avec cette proximité américaine, par rapport à Cuba. Le Québec a ainsi démontré une incompétence grave avec les déclarations-Legault.

D’une part le mensonge d’un Québec branché depuis les grandes dépenses de Charest sur le sujet jusqu’à aujourd’hui démontre comment on a facturé le citoyen à moult reprises pour un service qui n’est jamais délivré. Une expertise comme je l’ai soulignée dans un article à cette époque, venait d’un contractuel suisse, Christophe Jost en l’occurrence de Trace Codex. Il n’a pas accepté la proposition qui l’obligeait à s’y installer au Québec (.qc in-branché). Et, d’autre part, les couleurs en appropriation de nature abusive sont sur tous les murs et écrans sans demande de l’utilisateur tandis que l’on défend cette forme d’embarras à toute autre organisation. Puis…

Les primes sont-elles payées aux travailleurs de la santé évoluant et nageant dans les risques au point d’être contaminés et, leur famille aussi (laissée au dépourvu). Mieux, la considération d’urgence qui utilise le travailleur humanitaire de l’immigration les rejette en même temps. Prétexte : illégalité, quand la rumeur se renforce avec moult déclarations d’entreprises affirment avoir «gâté le PM» (monnayé), est-ce vraie ?

Des déclarations BIZANGO

Le mal du Québec est profond quand on étudie la déclaration bizango de Justin sur la valeur des travailleurs haïtiens de la santé. H-O s’est empressé de publier par fierté, les jours suivants, pourquoi pas dans la gestion du pire avec le gramme de Justin tranquillisant-Trudeau, si l’on sait en faire mieux de ça ! Mais l’affaire se traduit par les injures rapportées, d’animateurs de radio à Montréal, aux dépens des Haïtiens vivant à Montréal-Nord. Cette population locale est accusée d’être responsable de la propagation du Coronavirus par faute de comportement en matière de promiscuité (non-respect des consignes sanitaires), ce qui a fait gonfler le taux de contamination dans la localité qui en réalité compterait une forte population de travailleurs de la santé, de sécurité, travaillant dans ces milieux de CHLSD où la mort par excellence a été d’une prévision politique gouvernementale, comme si on avait calculé la cible qui ne pourrait se plaindre. Dont les légataires bénéficient d’héritages ou de patrimoines laissés, hypothétiquement. Silence donc. D’où, la négligence de répondre aux échos répétés de syndicats depuis des lunes, là où Barrette l’élu-ministre avait gonflé les poches des médecins abusivement, un par un, pour son clan avec Couillard, et nous chanter ses félicitations pour la bonne gestion de la crise par Legault pour que l’autre gros nieunieu se taise sur son compte. La politique de Legault a ainsi laissé mourir nos aînés en CHLSD. Trudeau se transforma en créolo pour défendre les désabusés.

Legault-polit ne les a même pas laissés zombis, avec une option de renaissance par la réanimation, par la réincarnation par sa déclaration bizango à l’origine qui a prit la forme de la mentalité de gros nieunieu de la population aimant le tampon raciste pour se croire homme. Mononcle je veux dire. Mononcle par-devant la proie facile car ce sont des matantes-bizango qui se transforment face au mieux armé, bien avant (7) heures sur le trottoir. Comme un tic remontant d’avant l’exil par édit du roi. Le citoyen des-trois-sacs, renommé autrement doit savoir de son histoire. Du-Tri-s…

Petit voyage proposé

COVID-19 chapitre [CAN]100 protection au Québec, avec : En fait, le citoyen en santé n’existe plus sur la planète hébergée Legault-[Trudeau]aux bons soins de Blanchet du Bloc Québécois. Il y a péril en la demeure. La problématique créée par le Québec de F Legault m’a même poussé à publier L’épiphanie adventiste dans le quorum des relations internationales de laïcs à l’ONU. Dans Le sacré-cœur du COVID-19 quand l’homélie tombe. Repensons au masque obligatoire quand on a damné le voile pour le visage découvert : anarchie aujourd’hui ? L’anarchie-d’état dans Géographie du COVID-19 sur le marché noir du masque ou la petite histoire du virus de l’anarchisme d’État, publié (H-O) le 1/04/20. Coût et anarchie d’État Canada-Québec v/s prévision covidienne albertaine. En ce temps-là, la presse chanta : «viva Legault» pour des primes de complaisance ? Laissez Montréal-Nord en paix ! Il y a eu aussi COVID-19 chapitre [HT] : la crise attendue, où j’ai dit qu’Haïti doit compter sur ses propres ressources intelligentes, car au niveau de la coopération internationale étourdie qui se met en faute chez elle dans l’erreur, il n’y a pas de sauveur ni de sauvé, mais des morts évitables. [Par exemple au Canada-Québec le gouvernement n’est-il pas dans l’improvisation où son retard, sa négligence se transforme en billet d’infraction pour le citoyen négligé. L’armée et ses services sanitaires devraient déjà accompagner la sécurité publique dans toutes villes, en train de faire plus que de la sensibilisation, mais l’action]. [L’incitatif qui devrait se faire par exemple par délestage des ondes obligatoires pour informer n’est pas fait]. [Les chaines de distribution devraient être débloquées afin de faciliter, je ne dis même pas d’encourager, le citoyen à se divertir sur place]. [Le téléphone portable obligatoire comme la connexion électrique au Québec en Hiver pour gérer l’humanitaire, comment l’État ne prend-elle pas en charge l’action gouvernementale dans une mesure d’urgence afin de le demander aux compagnies privées autrefois étatiques dans le service, de connexion essentielle pour tout le monde afin de recevoir l’information vitale nécessaire]. Legault a failli à la tâche, Dr Aruda de concert qui avait bien produit la vidéo qui discrédita le masque.

Des preuves nous ont été offertes, certains hôpitaux et CHSLD menaçaient même des infirmières de sanctions parce qu’elles changeaient de masque après fréquentation de chambre de patients exposés. On leur exigea de garder le même masque pendant la durée du chiffre de service (8H00) et plus sous peine de sanctions. Rappelons-nous des propos de Legault même invitant à utiliser le port non abusif du masque afin d’en épargner tandis que la négligence dans la prévision pour la prévention venait d’en haut. Les gants aussi étaient rationnés ce depuis plus de vingt ans c’est une pratique québécoise connue que de toucher le bénéficiaire avec la main pour ne pas l’offenser, dit-on. Attention, la population blanche, car autrement, le masque et le gant sont systématiques. Dr Aruda lui-même n’a-t-il pas dans une vidéo de la direction générale de la Santé publique déconseillé le port du masque comme moyen de prévention. Il est rapporté qu’il aurait changé de communicateurs, mais il est resté en poste de commande malgré les erreurs graves qui ont contribué à cette crise qui sévit encore au Québec, avec un taux qui dépasse la moitié des cas de décès au Canada entier.

Venons à l’Alberta depuis Ed Stelmach à aujourd’hui, qui affichait ses expertises dont la gestion de crise et le développement de la recherche biomédicale, et l’ingénierie conséquente. Bloquer le gaz de schiste au Québec pèse comme la systématisation du cerveau ici ou, est-ce l’autre forme de compétence que les CHSLD affichaient comme ISO-machin, au lieu d’offrir compétences et soins appropriés ? Le pire est su et nu.

Résultats : du boulot pour Poireau, le pm-croquemort est la catastrophe. Coroner !

La courbe de l’imposture

Le Québec-bizango se dévoile ainsi grand imposteur par cette incompétence vendue en expertise tandis que de la conception, passant par la gestion, la sécurisation, avec protocole jusqu’à la patente livrée, on a laissé mourir 3131 personnes en vie pour venir nous expliquer que «ça va aller…» et vous savez le reste. Un bilan plus lourd.

Legault savait qu’il n’était pas qualifié pour être premier ministre depuis l’époque où au PQ, il courtisa et flirta avec les Arabes (à voile) pour se faire valoir et financer en campagne, pour rapidement les trahir une fois estimé assis confortable. La manip…

Le signe approprié de la nature pour tromper le citoyen, la sublimation minimaliste pour tromper la vigilance tandis qu’on refuse l’affichage de toute autre compétence concurrente est une imposture. L’envahissement nous dit que tout va aller, quand les morts tombent à la pelle sur la si petite population. Hercule Poireau verrait-il un crime dans la terminologie d’ici, ou une complicité de négligence criminelle, ou, quitterait-il le train de crainte d’être contaminé, mais contaminer de quoi ?

Justin Trudeau aurait dû mettre le Québec de Legault sous examen. État-état… cité.

Une fois de plus Legault va se faire Bizango pour refléter les Haïtiens dans sa formule inadéquate abusive comme à l’époque des Arabes dans Rousseau, pour sa personne pour quelques sous d’acteur on se l’imagine, mais il devra assumer de grands procès pour insultes graves de la part de ce qu’il favorise depuis la meute à la CAQ, aux dépens de rudes travailleurs de la santé haïtiens engagés. Il y aura procès. Puis.

La problématique ‘animal domestique vs le droit de l’un la vie de l’autre’. Exemple : les logements collectifs ou tout autre en vertu des raisons sanitaires du confinement. Pas de distanciation responsable pour les animaux et l’humain. Mais par associativité humaine, oui : expertise, ignorance ? Québec pratique du marronnage sur Ottawa.

La suggestion de la DPJ (votre gouvernement, dans le tout récent pamphlet) en ce temps de COVID-19 qui incite et met en relief un besoin de violence parce qu’on le suggère en dénonciation tandis que les effets du psychosocial du confinement ne sont pas pris en charge pour l’aide, même chose en suggérant ailleurs la violence masculine sur la femme sans tenir à l’essentiel de la violence de tout horizon tout court. Ce sans offrir l’espace critiques sur les politiques de gestion du COVID du pm.

Les frais spéciaux pour les travailleurs de la santé mis à rude épreuve et à risque dans le milieu de leur travail, au point d’amener le Coronavirus chez dans leur foyer qui n’est pas pris en charge pour risque venant du travail. Car l’État met au travail associé le foyer dont l’un des membres est travailleur de la santé en lui enlevant sa première vertu, au service de la collectivité pour cause d’état d’urgence de négligence calculée déclarée. Ces contaminations sont-elles d’ailleurs comptabilisées quand l’assistance offerte à ces familles est aussi nulle que de l’absence (déplacement, livraison de produits vitaux, masques, autres produits (sanitation), et de support psychologique, …, etc. ?). Question légitime actuelle subséquente à mai 2020.

Les frais, les réclamations d’après des témoignages recueillis ne sont pas encore des réponses réelles tant la complexité de la réclamation est déjà jugée de suspicieuse contrairement au Fédéral qui part sur une base de confiance. À l’image de la DGEQ vs le EC, où le Québec se fait un état policier suspicieux malgré la charte canadienne (droits et liberté), ce aux yeux du BLOC qui draine aime bat silence en Omerta.

La forte suggestion des couleurs prises en appropriation partout : est-ce financé par l’état via les médias, est-ce un coup monté puisque l’on savait à l’origine et l’on a pris les devants pour envahir, agression publicitaire voilée exclusive ? Il faut le dire rapidement ces questions vitales car Québec a causé sa désobéissance citoyenne.

Le Shampwel (qui change de peau) de la déclaration de Legault qui se croyait Bizango (qui prend la forme du sujet d’en face) en mimant l’Haïtien : «pito w mize nan wout men w pote bonn nouvel» à l’époque des élections, tandis qu’aujourd’hui, plus de 3865 macchabées absent pour contamination dangereuse, dans les tiroirs-caisses du Coroner du Québec quand l’Haïtien d’origine a été mis à risque volontairement, par négligence dans son milieu de travail dans la santé et services d’urgences pour les livrer en pâture à l’animateur d’émission ignare, ramenant une fois de plus Montréal à la haine contre l’Haïtien en 2020, comme dans les années 90’ où des messages haineux étaient envoyés au Consulat général sur la rue McGill. Il y a un responsable.

Trudeau a réellement fait mieux au Fédéral avec son «nou se moun pa…». Le chèque de figurant est-il aussi juteux que celui du transfigurant souvent en coming out après has been en toujours les mêmes à la télé subventionnée pour la catégorie de citoyen seulement dit non importé en dehors de l’Europe, philosophie-Legault, tandis qu’ils sont absents sur la ligne de front de la guerre contre la COVID, pour leur semblable mais le perpétuel importé suggéré par la politique en place est mis à contribution à risque. Faut-on le voir à l’angle mort de la justice, discrimination négative calculée volontaire, planifiée : la version H-O du 13-05 a été plus qu’une prémonition.

C’est en effet l’heure de brandir l’Ubérisation de primature politique. La méthode de concision caractérielle d’économie de partage, compétence, expertise la moins chère malgré l’atrophie de communautés impliquées in industries légales syndicalisées. Est-il réaliste de nier la vérité quand l’incompétence prend la forme de tromperie ?

print