Géographie de COVID-19 sur le Marché Noir du Masque ou… anarchie d’État

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par youtube.com Albertini

  • Géographie de COVID-19 sur le Marché Noir du Masque ou
  • LA PETITE HISTOIRE DU VIRUS DE L’ANARCHISME D’ÉTAT
  • Entre (), évoquer la conception morale de Kant dans la période antécritique, l’histoire de mœurs va-t-elle aboutir en affaire de métaphysique en 2023 ? Fermons (). 

Menaces de coercition ou protection civile en matière de pandémie, ça ressemble au délire. Un État pourtant démissionnaire laissant la place au privé malade du fricotage politique. La notion de réserves stratégiques n’exista plus. L’éthique, évacuée pour la gestion par mallettes d’argents cash transportées non seulement au risque de pertes de corruption. Contre les grés de passations de marchés en vigueur que l’on prétend avoir observées en prévision, en prévention. Les budgets n’ont jamais dégraissé sauf ceux des services aux citoyens devenus de plus en plus facturés à l’acte, malgré les taxes perçues au gré de la corporation frivole, volatile, qui disparait, se transmute, après l’obtention de l’octroi de gracieuses participations étatiques pour l’expansion personnelle, des recherches jamais utilitaires. Il faut faire de la politique aussitôt, tôt.

Nous nageons en eau trouble, non pas de politique dans le sens d’instabilité, c’est plutôt l’affaire de Port-au-Prince. Au Canada/Québec, c’est celui de négligence qu’on appellerait criminelle en matière de justice pénale. De poursuite collective au civil.

Tracer ici la géographie de COVID-19 n’est donc pas l’itinéraire sur le marché noir du masque en termes de pays concernés, soit par le virus, soit, par la commercialisation. C’est en somme toute, la petite histoire du virus de l’anarchie d’État en appréciation. Le rapport de l’OMS du 21-01-20 illustra déjà le caractère outremer de 2019-nCov qui toucha : Japon, Thaïland, Corée dont 258 morts à Hubei, partant du 31-12-19.

Nous sommes réputés en temps de paix. Oui, puisque nous ne décrétons pas de loi martiale. Oui, il y a de ces déclarations farfelues de ce politicien bavard. Crétin. Seule différence, c’est que nous connaissons l’ennemi déclaré malgré invisible. COVID-19 a vu les déclarations de guerre globale. 3e si l’on va plaire aux fantasmes du théoricien pré apocalypse, mais je traiterai cette question par les homélies. En outre, le collabo n’est plus de l’époque franconazie ailleurs, ni de fascistes par Mussolini sur l’axe du nationalisme. Le héros de guerre ne part plus de ce Québec du Canada qui a franchi la ligne marginale ni pénétrer le harnais de mines posées par l’amical dòdòf Hitler sur la plage de Juno Beach. Personne ne sait y aller, car sera confiné s’il ose. Pénalisé s’il défie. C’est la 1e qui engage 200 pays/territoires (OMS). Il y a péril en la demeure, les nuits et statistiques révèlent la mort de l’espoir du jour.

Simulation-I. Le paquet manipulé de masques du chirurgien mis en sac ziploc coûte 10$ en pharmacie quand en loi de mesures d’urgence l’État n’a rien fourni comme lors du carton électoral de la direction concernée.

Considérons l’axe Québec/CXXI macchabées+ par le premier ministre Legault. Il tente de son monologue, veut se créer l’image de dialogueur-officier-sanitaire en action. Ottawa/CCCXXII cadavres+, Justin même cliché. Citoyen, on n’est pas desservi pour son vote pour son argent (élection fédérale de gouvernement minoritaire). Quelle est la différence puisque Legault est majoritaire en son large Qc, pour la même piètre performance. En fait, celle de mettre à risque la population malgré le bilan de l’OMS du 23 janvier 2020. Tout le monde le savait. La coercition est proposée en simple moyen de prévention, avec la suspension de la tombola. Incitatif de désobéissance dit-on. Je l’ai traité dans COVID-10 Chapitre [CAN] 100 Protection au Québec, COVID-19 Chapitre [HT] : la Crise Attendue. Les relations publiques ne sont pas des soins ni des signes vitaux. Le glas est à venir, chaque mort est inutile et doit valoir son coût.

Simulation-II. Premier ministre, François Legault requiert quelle saisie de spécialistes lors d’un déplacement à blanc pour masquer l’ignorance et gonfler les apparences quand l’État doit dépenser ailleurs que dans une bêtise de conférence ? Le Québec est légalement branché comme l’éducation à distance. À cause du COVID-19, pour une conférence minimaliste même médiatique, ne sachant pas comment le chiffre de contamination s’évaluera lors de déplacement d’un Point-A à un Point-B. La traçabilité du COVID-19 est-elle réellement fiable à l’origine du spectre à ce point ou, est-ce l’effet du hasard ? Prévision, anarchie d’État ou comptage de per diem ?

Legault se plait d’avoir à expliquer le confinement volontaire tandis qu’on devait être à l’isolation totale afin de prévenir le pire qui nous arrive. Il nous ment comme à l’époque de la gestion de gestion de la crise du verglas (1998) avec l’école de Lucien Bouchard. Chaque mort est une mort de trop. Un macchabée de plus à gérer pour le peuple inquiet et sans deuil. Pire, qui meurt. Même le scientifique, l’infirmière non protégée…, etc. Ceci par la faute de la politique, pour une affaire de masque au point où François Legault parla d’utilisation raisonnable quand pour dix sous on remettra un masque contaminé sur le conseil d’un grand ignorant ? Je comprends que nous ne vivions pas avec le cas de Jovenel ici au Québec (qui aurait pu manigancer le service sanitaire de l’armée en campagne politique contre l’opposition, comme il le fait avec la police qui expose le prévenu au risque de contamination radiée par le décret).

Nous sommes en guerre contre le Coronavirus nous dit-on dans cette évasion de la conscience qui cause déjà la mort (Québec/Canada), légion de morts aux É. U., aussi je réitère, tandis qu’on a su dès le début au point d’évader autrement le produit bio chinois sur les étagères pour y revenir de guerre lasse. Doit-on revenir à Kant dans Fondements de la métaphysique des mœurs/éditions Victor Delbos-Delagrave, pour mieux comprendre ?

Où sont nos soldats spécialisés : infirmerie, services sanitaires en situation et zone de guerre : en guerre inutile en Irak ? On les voyait pourtant lors du mensonge avéré du verglas (hiver 1998). Ils iront seulement au Nord en 2020, et la Montérégie alors ?

Quand Emmanuel Macron nous dit que «ceux qui cherchent à faire des procès sont irresponsables». Veut-il dire par là, celui responsable par le salaire tiré pour le rôle, de négligence complaisante, permet par son incapacité par son insouciance, que des morts, pas un mort, des morts surviennent ? Il est doublement irresponsable.

COMPRENDUM

Simulation-III. C’est la loi martiale, le droit de guerre aux armées. L’autorité politique ne sera pas au front à donner des ordres ni à se mettre à risque en s’organisant le selfie politique malhabile. Je ne parle pas là de la décision de faire ou de défaire à la place de militaires. Nous avons une urgence sanitaire grave avec COVID-19, ce sont les politiciens qui gèrent et donnent des ordres de partout sans aucune formation adéquate ni appropriée pour rester sur la ligne rouge, dire de besoin inutile d’accompagnement en déplacement, privant à la loi l’instrument du spécialiste que réclame la gravité de l’urgence prolongée en soins intensifs. Voilà le portrait de l’anarchie politique qui envahit l’espace des soins qui empêche les décisions vitales à temps, car c’est un irresponsable qui prend les décisions sanitaires à la place des autorités sanitaires. C’est peut-être en réalité pourquoi le Québec et le Canada n’ont pas voulu déployer l’armée répondant à une structure hiérarchique organisée pour la guerre, pour une question de selfie qui serait mal vue avec elle. Déraisonner !

Oui l’opposition est politique, le citoyen, le doyen de son appréciation de ses droits qui ne peuvent dépendre d’une consigne politique d’un singulier qui du temps de campagne, jugea de ce qui fut irresponsable au gouvernement en fonction alors. Non, que soit la notion, j’aime le terme anglais, accountable, doit garantir les droits, les privilèges le devoir. Personne ne l’avait envoyé en politique ni à se porter candidat. Président, c’est un privilège, mais non pas un droit acquis. Question simple : peut-on s’offrir le luxe de la mort par tolérance politique, de gestion politique pour qui la rhétorique est une forme d’aval, arrogance parisienne que suggère Macron ?

La bêtise a-t-elle un sens dans son origine à Paris ? Match en son besoin de mémoire covid-ienne nous sort À Lockerbie, des archives, le déluge de corps de métal comme pour accuser une fois de plus Kadhafi en épargnant Sarkozy le voisin qui a péché. Oublie, brillamment, de publier l’atrocité française depuis l’esclavage des Noirs par la déshumanisation, oui il n’y était pas, mais la mémoire est un devoir qui appartient à tous et qui force tout. La force de l’anarchie du fascicule de James C. Scott, «petit éloge de l’anarchie» est-elle atteint comme virus, la bactérie de l’oublie de Match, comme les politiques dites apolitique de Legault qui compte ses morts en anglais ?

Simulation-IV. Legault augmente et menace de monter alors l’infraction citoyenne à 6000$, en disant que ces gens le méritent. Un cas, un citoyen déconnecté pour non-paiement de facture cellulaire, qui ne reçoit pas et cela se comprend, la connexion internet puisque fauché en plein service essentiel de mesures d’urgence. Donc non informé tandis que Legault le savait depuis bien avant le 23 janvier puisqu’il faisait allusion à la prière à Dieu. Pas de pénalité pour lui pour négligence ou incompétence, mais, pour l’autre non informé. Confiné. De plus, calcul politique terre à terre, ne demande pas l’intervention sanitaire de l’Armée canadienne mieux structurée pour ce genre de crise sur le territoire même. Autorité et uniforme !

Simulation-V. Confusion de la direction générale de la santé publique. Le commis à la porte d’entrée de pharmacie ne porte plus le masque et discute avec sa collègue en cosmétique, sans me poser la question obligée avant de pénétrer. Comprenons qu’en même temps il y a une sécurité pour le vol à l’étalage qui vous épie du regard en plus de la caméra de surveillance dont une rotation du gérant en lieu autorisé.

Simulation-VI. Imaginons un instant dans le réel à travers le monde, le cas de ces décès faisant des veufs/es et orphelins/orphelines, ou tout autre parent concerné par un héritage, par le legs, légalement. Combien de comptes bancaires ignore-t-on soit dans le pays domiciliaire soit dans un pays étranger, sont concernés et dont les fonds vont demeurer secrets dans les coffres de oh, combien de banques. Banques qui vont probablement recevoir en fonds de revitalisation économique, de l’État. Qualifions-le.

Des comportements relatifs

Il suffit alors pour certains comme Serge Morand cité par la SRC dans une note d’Ahmed Kouaou, pour dire que et je cite : «la crise écologique est la cause première de cette crise sanitaire».

Simulation-VII. Quelle société, et les animaux domestiques. On accuse le chinois de consommer : rat chat chien, ce qui sans expertise est déclaré la cause raciste oui, car ici on embrasse on lèche chat chien rat, etc., sans se donner mauvaise conscience en protégeant le droit des animaux contre la santé de l’humain.

Élucubrations qui gèlent la responsabilité politique en dédouanant les élus avares de gains illicites pour le développement de leurs intérêts personnels avant ceux de la société. Notons qu’on les verra plus tard en des procès bidon comme à la cour du roi, pour justifier encore le conseil aux frais de l’État, les pénalités inversées comme dans les affaires Airbus Mulroney-Schreiber (Karlheinz) du temps de Jean Chrétien, et du scandale des commandites.

Curieuse affaire, l’article parle de déviation. Il ne touche pas en outre l’acteur de la déviation politique et humaine. Encre de traçabilité stratégique (tatoueur) pour une identification ultérieure ; ceux qui de la forme d’État irresponsable se prennent pour Dieu qui, au temps du malheur, demande à prier à Dieu en profond paradoxe après avoir détourné la masse critique du chemin de la préservation de la race humaine. Le pasteur de l’église adventiste de St-Hubert eut dit d’après un ancien : Legault dit 50.

Une ressource consultée a voulu me faire digérer la critique de Dr Gaétan Barrette à savoir que Legault avait bien géré le cas COVID-19, en citant d’autres références qui créditaient ce gouvernement. Une norme crédible par citation. Il oublia que Barrette a sa réforme catastrophique. Elle a conduit d’ailleurs ce gouvernement en place, et cache à peine l’affaire d’intérêts arrangés. Avis crétin-iste du réformiste de la santé qui avec ses mensonges soutenus dans des émissions coquines de la SRC, se justifiait de ses plans tandis que la réalité connue sue de tous est que l’adoption du médecin de famille à chacun n’est pas confirmée en 2020. Plus tard verra-t-on ce nom comme dans l’affaire d’ingénierie SNC/Marc-Yvan Côté, de Jean Charest et de ses ministres, Normandeau ? Copinage, alors on parlera d’éthique. Pourquoi ne voit-on pas le mal ici tandis que l’avis sur le masque est paranoïaque ? New York parle de…. Question :

Connivence avec Legault qui ne le poursuit pas, immunité ? Quel jugement ! Il y a des morts, de plus en plus de décès tandis que l’État a tout su dès le 23 janvier 2020 renforcé du bilan de l’OMS du 30 janvier. La géographie COVID-19 s’est avérée en un manque de masques transformé en conflit avec les É.U. Anarchie, dépendance ?

Ailleurs l’affaire, la photo de signature grande messe de Donald J Trump, les 2 MG $, sachant sa part garantie pour refaire surface dans les affaires pourrissantes de la TO, Rangs serrés entre les personnalités assistant par rapport à la distance observée avec le président, propose (2) choses. Si les autres ne sont pas atteints, car le rang serré, le président serait porteur sain quand on évoque J Bolsonaro en valse rapprochée. Ou, si l’abbé du deal n’est pas atteint, la distance sécuritaire avec les personnalités présentes démontre que le président est bien craintif de CORVID-19 tandis qu’il joue à la négligence face aux populations vulnérables. Questions alors : D J Trump accuse la Chine en nommant les virus, «chinois» : est-ce vrai son allégation ? Trump a-t-il la main marchande dans la mort au COVID-19 aux É.U. ? Constat : jamais un président américain n’a eu autant de morts vifs, faute de dénie du mal (Legault s’en inspire ?).

Notons, depuis la signature de ce Bill, il ne menace plus de rouvrir les affaires pour la pâque, mais parle d’horreurs à venir sans adjectif numéral tant l’ampleur…. Que ne ferait-il pas avec les facteurs du déni et de l’instabilité : voler à l’Afrique un crédit ?

Ailleurs en Afrique. Considérons l’option API-Bénin de Valentin Agon, chercheur 1e prix de l’innovation 2016 dont le fameux API-Palu contre le Paludisme en Afrique. La formule-phytomédicament naturelle opté sans manipulation chimique de molécule. A Valentin scientifique, est un homme une pensée une action une science rencontrée à Cotonou-Bénin/symposium-2010 sur le centenaire des indépendances africaines. Sa formule : Apivirine. Antirétroviral contre le Coronavirus expérimenté au Burkina, d’après Banouto. Il explique l’appréciation du ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche scientifique de l’innovation (26-03-2020). Quel crédit, si le chercheur canadien effectue ses travaux sur la base expérimentale de cobayes, par probabilité par appréciation non pas par certitude, peut-on la rejeter par dépit pour adopter par l’absurde le placébo canadien, quand il y a morts et décès ? Ce n’est pas un avis scientifique, mais des interrogations impératives qui rappellent que les soldats français tombaient de fièvre jaune en 1803 tandis que la médecine indigéniste sauvait le converti resté.

Alors, d’une part, est-ce l’appréciation politique de François Legault qui va valider ou invalider des faits scientifiques si c’est le cas ? Je souligne qu’à cet effet, Dr Rémi Quirion quelque part vers novembre 2014, invité par la Chambre de Commerce de Montréal, livrait des reproches sur les coupes budgétaires opérées au niveau de la recherche au Québec, et ses conséquences à venir (préparer la relève du Montréal scientifique et novateur de demain). Même phénomène relaté aux É.U. depuis GWB. Je dois rappeler aussi la thématique d’Hadi Salah, MaRS : l’émergence des textiles électroniques et des technologies prêt à porter améliorant la santé /partie I & II). Pourquoi : cela se passait en présence de l’astronaute Julie Payette, et, parce que le masque à partir de cette technologie devrait être un acquis en 2020, si ce n’était pas une thématique farfelue pour soutirer des fonds de recherches. Legault, qu’en sait-il ?

D’autre part, si le laboratoire allemand ou tout autre ne trouverait pas son compte. Avec toute la dévoreuse de fonds publics, ne certifie pas le résultat même si probant, quelle sera l’appréciation face à la mort dans une optique fut-ce même de tentative quand le laboratoire n’offrira pas plus dans son accord de cobaye à court terme ? Ce François Legault PM québécois (avec Justin Trudeau au Canada) qui voit la croissance du nombre de morts en hausse exponentielle ? Son ignorance si c’est le cas, vaut-elle plus que l’expérimentation africaine, si elle ne se fait pas pour une firme d’ingénierie québécoise truquée comme on a l’habitude de le voir (cas M-Y Côté) ? La validation africaine ou la mort par COVID-19, quand ses scientifiques sont victimes du mirage.

ÉTAT DES LIEUX

Cas-I. Lionel Perez de la Ville de Montréal comme comportement de désobéissance tandis que son fils d’après l’article publié, était su testé positif donc transmetteur. Même à l’occasion du mariage de sa fille. Heureux que Legault demande à la police de sévir quand des écarts sont à remarquer, et que l’Armée canadienne entrainée et équipée fasse mieux en ce genre de situation en sol étranger que dire ici à domicile.

François Legault a failli à la mission de protéger les citoyens. Sa tâche est d’agir promptement en temps réel, en prévention, avec les outils que nous possédons.

La confiance a été trahie si elle y était ou le geste d’incompétence politique est d’une négligence grave. Il doit rendre des comptes malgré la phrase de Macron en France sur l’irresponsabilité, car la pandémie porte son nom aussi. Le monde est global, les appréciations aussi. Comme la culture francophile préférée.

L’erreur est humaine certes, nous sommes tous humains malgré l’IA. L’erreur cette fois-ci est d’avoir sous-estimé le facteur de traçabilité. Les mains coupables depuis la prévention jusqu’à l’intervention. Ces traces existent en géographie cybernétique. Je vois la logique sur le développement de la map cybernétique. Insoupçonnée, la faille, la déviation de la trajectoire et de la courbe de développement. Nous y reviendrons.

Réalité méprisée

La voie de la raison recommande même le masque artisanal à New York et partout on le recommande aussi. Le bureau des communications du ministère comme celui d’Horacio Aruda sont restés muets, laissant la confusion totale quand des vies… .

Ainsi, l’on remarquera que l’Armée va rentrer en action tardive afin de protéger les populations canadiennes (québécoise aussi, sur la demande du PM François Legault).

Critiques. Le président Macron nous excusera, mais la voix des morts est éloquente !

Peut-on commencer à apprendre à vivre dans une cité intelligente différente. Si on devait porter longtemps un masque, une couverture sur le visage, l’État-Legault dira-t-il non comme ce qui serait une prémonition de la femme musulmane avec son voile protecteur ? Identification oblige ! L’anarchie c’est quand, sur les observations d’un citoyen inquiet, la police abandonne la place du Parc de la cité à la foule.

Ces interrogations pour nous, que ça soit à titre individuel, à titre collectif ou, à celui de globalisation comme le fait de la transmission et de la contagion de COVID-19, ce n’est pas de condamner sans procès le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et du Québec, François Legault en l’occurrence, ni le président français, Emmanuel Macron. Il faut cependant se résoudre à demander des comptes, à prévenir aussi.

La trappe des É.U. se referme-t-elle sur eux en vrai en collatéraux. J’ai publié, et cet extrait : Cependant, cela se passe au moment même où le vice-président Mike Pence a pris la relève de du président en contravention avec le Congrès majoritairement D, surveillant rigoureusement les intérêts des Américains contre les folies du président en fonction. C’est donc pour cela que je me pose la question à savoir, quand le président veut s’enfermer à l’intérieur de murs inutiles, si ce n’est pas la peur qui tourne au ridicule quand on se sent dans un empire démodé, encerclé par des acteurs économiques que l’on souhaitait pour se mesurer en intelligence, mais que l’on s’abaisse à les suspecter de mauvaises intentions, c’est que le Ritalin aura fait son effet. D’où la question reformulée recentrée ainsi : Maduro Rira-t-il d’Envoi d’Américain là-bas quand la PNH en a Désarmé en Haïti ? Francois Legault premier ministre s’amusera à y répondre dans sa sagesse.

Je conclus. L’aspect santé mentale attaqué par le COVID-19 considéré par l’approche réalisée sur le Dr Alain Lesage de l’IUSMM que j’ai alors intitulé : La Métapospora à l’IUSMM. Comment préserver le facteur de résilience dans une population amoindrie par l’action politique en ignorant les effets d’affectation de santé mentale dans une ville intelligente telle Montréal. Comme New York même. Se parler en même temps  se fuir, d’où l’importance du tissu électronique pour le masque respiratoire qui tue : virus microbes et bactéries. Est-ce donc sur un facteur lié au hasard de la guérison miraculée que Dr. Mario Beauregard expliquera dans ses séances coûteuses sur les neurosciences et la foi, ou sur les compétences dues aux bonnes décisions politiques qui forment des experts certifiés, ce malgré les résultats sur les pouvoirs de la conscience ? Le Canada a atteint les véreux chiffres de la bête pour faire un écart religieux puisque le politique simule des prières piètres à Dieu, 66 morts d’après le rapport en date du 31 mars de l’OMS (6 heures de décalage avec l’Amérique) dont 6317 cas avec 662 nouveaux cas. Les É.U. ont traversé le N 666 plus que (3) fois eux-mêmes. Alors, Rev Barry Black priant au Sénat au procès de Trump, aurait-il maudit ?

Si COVID-19 semble être la revitalisation du multilatéralisme onusien, gagnons-la !


Références consultées

  • MSSS-Q Canada / Horacio Arruda
  • Direction communication : Marie-Claude Lacasse / Robert Maranda
  • Responsables des relations de presse – 418 266 8914 

Madame, monsieur,

Je vous écris dans le cadre de la gestion de la crise COVID-19/Québec en ce qui a rapport avec la prévention sanitaire et la sécurité en matière de santé chez les employés de services essentiels en contact avec le public.

J’ai communiqué avec les services de communication et aux consommateurs de Super C/Métro, sur le sujet concerné. Des communications et signalements me sont parvenus, à savoir que sur les lieux de travail au Super C de Brossard et Greenfield Park, que le port du masque respiratoire de protection pour l’employé à l’accueil qui s’occupe de la décontamination des chariots et de transmettre les messages aux clients de passage au magasin, n’est pas appliqué.

Aussi le comportement de certains clients agressifs ne voulant pas suivre les conseils et directives, mettent à risque non seulement l’employé à l’accueil, mais les autres clients en fréquentation aussi.

Un incident comme celui-ci a été enregistré : un client récalcitrant a refusé de s’appliquer le liquide proposé à cet effet, et il s’est léché les mains en signe de protestation tandis que l’employé non outillé même pour un signalement immédiat à ses supérieurs ne pouvait pas laisser son poste non plus à cause de la fréquentation des autres clients en attente. Fin.

Voici ce qui nous a été répondu par le service de Métro Richelieu/Supec C, je cite  :

  • «Nous accusons réception de votre courriel et vous remercions d’avoir pris le temps de nous écrire. Soyez assurée que vos commentaires sont importants pour nous et que Metro traite cette situation sérieusement. Nous nous engageons pour la santé et la sécurité de nos clients et employés».
  • «Le directeur de la santé publique déconseille d’utiliser le port du masque comme moyen de protection. Nous continuons, comme toujours, à respecter les mesures d’hygiène rigoureuses recommandées par la santé publique».
  • «Ayez l’assurance que vos commentaires ont été partagés avec le comité spécial ainsi que l’équipe de direction de Metro Inc
  • Walter, agent de Services aux consommateurs

Ma question est donc relative avec cette réponse et en comparant ce que la vidéo du MSSS suggère : est-ce la bonne compréhension qui confirme l’absence de danger et de risques de transmission quand l’OMS recommande le port du masque pour les populations exposées, ou est-ce dans un souci d’épargne qui a pour but de laisser les masques disponibles pour le personnel soignant, car le Québec est en rupture de stock ?

Est-ce au contraire une mauvaise compréhension que l’on remarque chez d’autres commerces par exemple les pharmacies Jean Coutu où à l’accueil, l’employé ne porte plus son masque respiratoire de protection tandis qu’on place une vitre de séparation afin d’éviter la contamination par la dispersion de particules de salives en suspension dans l’air ?

Puissiez-vous donc êtes gré de bien vouloir nous éclairer à ce sujet, avant la publication des articles sur le sujet. 

Les circonstances suggèrent d’observer le délai de réponse, ce que j’ai fait. Je publie. Rupture de stock, peut-être. Manipulation de rareté subite, apparemment. Création de marchés noirs en apparence. Oisiveté ou ignorance de la direction générale de la santé, au choix. Mensonge politique administratif, évident. Constat, irresponsable.

print