Le recueil « La Grâce », Une célébration poétique de la diversité culturelle Au « Marché de la Poésie 2024 »

À la suite de l’édition 2O24 du « Printemps des Poètes », placé sous le signe de « La Grâce », les Editions L’Harmattan ont fait paraître un ouvrage intitulé « La Grâce ».  Ce recueil sera présenté à l’occasion de la « 41e édition internationale du Marché de la Poésie », qui se tiendra à Paris.
L’ouvrage en question est une compilation soigneusement sélectionnée de poèmes, œuvres de six poètes, tant arabes que français, qui ont pris part au récital poétique et musical du 17 mars 2024, organisé au sein de la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe. La collection s’enrichit de poèmes jusqu’alors jamais dévoilés, témoignant de la richesse de l’imaginaire et du vécu de leurs auteurs. Ces derniers ont, en dépit des temps tourmentés et des conflits qui ont marqué le début de ce siècle, réussi à créer un lien d’une rare intensité.
Nicole Barriere, Maria Zaki, Léda Mansour, Jean-François Blavin, Françoise Hachem, Khouloud Zghayar, Delphine André et Georges Boukoff, originaires de France, du Liban, du Maroc, de Palestine et de Syrie, ont fusionné leurs talents pour ce recueil.   Porteurs de rêves et dépositaires d’une élégance qui dépasse les démarcations géographiques, ces poètes ont stimulé notre perception et nous ont plongés au cœur d’une aventure littéraire essentielle, dévoilant ainsi un aspect méconnu, pourtant vital, de notre humanité. Les œuvres de cette anthologie sont des hymnes qui éveillent nos sentiments et nous convient à reconnaître la beauté et la grandeur intrinsèques de notre existence.
 
Jack Lang, éminent Président de l’Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture, est à l’origine de la création du « Printemps des poètes » en janvier 1998. Cette manifestation, initialement nationale et désormais célébrée au-delà des frontières, a pour vocation de rendre hommage à la poésie et à ses artisans. Qui, sinon lui, pourrait donc mieux introduire cette anthologie ? Par son initiative, il a suscité un engouement collectif pour la poésie, invitant un public diversifié à en célébrer les multiples formes à travers la France et le monde entier. Ses mots préfacent cette anthologie. Georges Boukoff, éminent musicien, se distingue par son talent de compositeur et sa maîtrise du piano et de la clarinette. Son expertise s’étend également au théâtre, où il excelle en tant que metteur en scène, dramaturge et romancier. C’est avec cette pléiade de compétences qu’il a rédigé la préface de l’œuvre en question.

Nicole Barrière, érudite et directrice de la collection « Accent tonique » chez L’Harmattan, déploie ses talents de poète, essayiste et traductrice. Elle a non seulement enrichi l’anthologie de ses poèmes, mais a aussi avec Fatima Guemiah, directrice de la collection « Le Scribe L’Harmattan », co-coordonné la publication avec une habileté remarquable, animée par sa passion pour la poésie. Sa contribution souligne l’aptitude des poètes à capturer et à diffuser l’éclat du monde, en écho aux divinités de l’art.

La 41e édition internationale du Marché de la Poésie offre un écrin de choix pour la présentation de cette anthologie. L’événement, qui honore cette année la Grèce, berceau de la poésie occidentale, promet d’être un carrefour d’échanges culturels et un rendez-vous incontournable pour tous les amoureux des lettres. La sélection des poèmes, œuvre conjointe de talents arabes et français, témoigne de la richesse et de la diversité culturelle qui forment le socle de notre humanité commune. À travers le recueil « La Grâce », les lecteurs sont conviés à un voyage poétique où la beauté se dévoile sous de multiples facettes, où la langue se fait chant et où les mots résonnent comme un hommage à la diversité et à l’unité. Ce recueil est plus qu’une simple compilation de poèmes ; c’est un dialogue entre les cultures, un pont jeté entre les rives de la Méditerranée, un hymne à la fraternité universelle.
Les Editions L’Harmattan, avec cette publication, réaffirment leur engagement en faveur de la littérature qui rassemble, qui éduque et qui élève. Il est de notre devoir, en tant qu’amoureux de la poésie et acteurs du monde littéraire, de soutenir ces initiatives qui enrichissent notre patrimoine culturel et renforcent les liens entre les peuples par le biais de l’art le plus subtil et le plus profond : la poésie. Nous vous invitons donc à découvrir sans tarder « La Grâce », à vous laisser porter par la cadence des vers et à célébrer avec nous la diversité culturelle au cœur de la capitale française, lors de la prochaine édition du Marché de la Poésie. Ce recueil est une promesse de moments suspendus, un souffle de beauté dans le tumulte de notre époque, une invitation à la réflexion et à la sérénité. Que vous soyez un fervent adepte de poésie ou simplement à la recherche d’une échappée belle dans les méandres de l’âme humaine, le recueil « La Grâce » saura, sans nul doute, éveiller en vous l’écho de l’universel.
    
 
KHOULOUD AL ZGHAYAR 
Khouloud Al Zghayare, sociologue et poète, titulaire d’un doctorat en sociologie de la Sorbonne. Engagée dans la promotion de la culture, elle fait partie du comité de rédaction de la Revue Rowaq Maysaloon. Son œuvre témoigne de son talent littéraire à travers trois anthologies poétiques éditées à Damas, Beyrouth et Paris, accueillies par les éditions Signum, ont bénéficié d’une traduction du texte original arabe vers le français. Une quatrième compilation de ses poèmes est en attente de publication chez Éditions Almutawassit à Milan.
NICOLE BARRIÈRE
Directrice de la collection « Accent tonique » aux éditions L’Harmattan, cette femme de lettres, à la fois poète, essayiste et traductrice, s’illustre par son engagement en faveur des droits des femmes. Défenseure acharnée de la francophonie, elle se fait également le porte-étendard des langues et cultures en péril. Son dynamisme la conduit à orchestrer et à prendre part à une multitude de lectures publiques, que ce soit au sein d’associations ou lors d’événements d’envergure internationale, parcourant ainsi des pays tels que l’Italie, le Mexique, le Sénégal, l’Algérie, le Maroc, l’Argentine, le Kosovo, l’Albanie, la Bulgarie et l’Islande.
 
JEAN-FRANCOIS BLAVIN
Jean-François Blavin est poète, diseur, nouvelliste. Il est sociétaire de la Société des Gens de Lettres et de la Société des Poètes Français, il est membre du Comité du Cercle de poésie et d’esthétique Aliénor.
Il est membre du Pen Club Français, co-directeur de l’association littéraire « les Ricochets Poétiques ».
 
FRANCOISE HACHEM
Titulaire d’une maîtrise en art dramatique, elle choisit par vocation le métier d’enseignante : « C’est une joie sans pareille que de partager cette richesse culturelle avec la jeunesse », exprime-t-elle. Son recueil de poésie « A cœur rimé », édité en 2019 par l’Harmattan à Paris, est le miroir de son âme, où se mêlent les souvenirs de son enfance, l’amour inébranlable pour son Liban natal et le bonheur de vivre en France, unissant ainsi ses racines à son expérience actuelle. En 2021, elle collabore à l’élaboration d’un ouvrage collectif, « Zahlé, Le Liban au cœur » paru sous l’égide des Éditions Erick Bonnier.
LEDA MANSOUR
Léda Mansour, par l’entremise de la poésie, donne vie à des réflexions empreintes de sincérité et de profondeur. Sa plume interroge les mirages de la réalité, embrasse l’audace et n’hésite pas à franchir les frontières du risque. Docteure en littérature, elle a consacré sa thèse à l’analyse de la « Trilogie du Caire » de Naguib Mahfouz. En 2024, elle offert au monde littéraire son œuvre « Les formes libres de la vie », éditée par Le Lys Bleu Éditions. Du Liban, c’est en France qu’elle a posé ses valises et déploie son talent depuis l’aube de 2002.
 
MARIA ZAKI
Née à El Jadida, cette poétesse et écrivaine marocaine s’exprime avec virtuosité dans la langue française. Sa découverte littéraire, on la doit à l’éminent poète Abdelkbir Khatibi qui, en 1992, a reconnu son talent. Dans son palmarès, elle compte une vingtaine d’œuvres diversifiées, embrassant la poésie, les nouvelles, les romans ainsi que le théâtre. Plusieurs de ces écrits ont franchi les frontières linguistiques, traduits en arabe, en italien et en anglais. Les thèmes qui lui tiennent à cœur et qu’elle explore avec une plume aiguisée sont notamment la condition féminine dans le monde arabe, l’univers du silence, la quête spirituelle, la notion d’altérité et le concept d’aimance.
LECTURE
DELPHINE ANDRÉ
Comédienne, Delphine André, après s’être formée au Cours Jean-Laurent Cochet et avoir affiné sa maîtrise du chant lyrique au Conservatoire de Clichy, a interprété la Reine Iseult dans « Iseult aux blanches mains », une pièce signée Anne-Marie Sapse, au Théâtre Michel pendant l’automne 2022. Son parcours artistique en 2023 l’a vue embrasser une pluralité de rôles au sein du festival Molière. Elle avait auparavant brillé sur scène durant l’été 2022 dans « L’abbaye du Phénix » d’Émile Azzi. Elle assumera le personnage de « Blanche » dans une représentation dédiée à Tennessee Williams, prévue en mars et avril 2024 à L’Auguste Théâtre. Son retour en tant que Reine Iseult est programmé pour juin 2024, toujours au Théâtre Michel.
MUSIQUE
GEORGES BOUKOFF
Musicien, compositeur, pianiste et clarinettiste, cet artiste revêt également les casquettes de metteur en scène, dramaturge et romancier. Son talent littéraire s’exprime dans « Au Bal des pendus », œuvre éditée par L’Harmattan en 2022, qui nous plonge dans l’épopée tumultueuse du XXe siècle à travers le prisme de protagonistes marqués par les conflits et les révolutions de leur époque. Titulaire d’un diplôme du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, il s’est illustré en tant que directeur du Festival des droits humains et des cultures du monde à L’Haÿ-les-Roses.
 
COORDINATION
FATIMA GUEMIAH
Portée par une vocation communicative inébranlable, elle a constamment tracé des voies propices à l’échange humaniste, entre les rives nord et sud de la Méditerranée. Sollicitée par divers festivals et expositions, que ce soit dans la capitale française ou à l’international, elle expose ses œuvres, tout en orchestrant ou en présidant des événements culturels mettant en exergue le talent d’auteurs, de poètes, de peintres et de photographes. Ses initiatives ont été saluées par des entités renommées, notamment à L’Espace L’Harmattan, où elle exerce les fonctions de chargée d’actions culturelles, l’UNESCO, l’INALCO, où son engagement et ses recommandations pertinentes ont favorisé la création de passerelles interculturelles. En 2024, elle est directrice de la collection littéraire Le Scribe L’Harmattan.