Quand Paris tente le détournement de la Restauration sans diplomatie

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Quand Paris tente le détournement de la Restauration sans diplomatie
  • Entre (), Trump doit payer sa dette sinon les U.S. ne résisteront pas à, fermons-les ().

Pourquoi pas : commencer pas une accusation antisémite du Paris-monde serait-elle l’erreur ? Pétain d’une part se la joua avec les siens, la moitié en fait, et d’autre part, c’est ainsi que remonte l’histoire macabre, se cachant derrière les autres. Basta c’est fini les Pétain-le-Penn, il faut assumer. S’assumer ! Il ne suffira plus d’introduire, me semble-t-il, par induction dans le subconscient, croyez-vous, la notion de Juda contre Afro, et regarder comme observateur les effets produits. Cet esprit de diviser l’autre à dessein pour régner soi-même. Régner sur le cadavre de montagnes d’esclaves, de  Noirs enterrés à même le champ dans les colonies, quand ce n’est pas de complicité avec l’autorité sanitaire d’époque pour cacher le crime, bah les bactéries naissantes du terreau fertilisé de ce fait. Ça ne passera pas ainsi malgré Paris des bons offices.

Payez la restauration vous-même d’abord, remettez l’objet volé, l’âme assassinée, la personnalité appropriée, l’œuvre exploitée, le territoire envahi, le plaisir de la chair forcé sans-payé, l’épice avalée, la fragrance détournée, le jardin secret conservé, l’or déporté…, etc. Payez pour le Code noir entretenu, c’est la série des grands procès de l’histoire qui vous monte au nez, vous l’ignoriez. Nous vous l’avions dit et prédit, que dire de signifié. Prieur-du-Jura tombe dans le piège d’indexer Joe d’Arizona.

Rentrons en littérature créole, nous vous appellerons demelo pour l’usage de la Cour aujourd’hui. Demelo est dans ce contexte la formule du néologisme étriqué pour la formation d’homonyme patronymique en fonction du profil du métier. Non pas de la grandeur que vous vous forgiez sans contestation puisque vous envoyiez les enfants de conteste dans les colonies avec un certificat de déportation de bagnard afin de ne plus revenir, la réputation étant faite, noblesse oblige. Il est parti avec le même vice, le mal perdure encore comme un cancer pathogène incurable. Vous semiez le doute !

Semer le doute est l’œuvre de Satan, vous qui, notre-damediplomatixs de-douleurs conservez l’affaire volée de l’autre, vous touchez à l’âme indienne sous prétexte d’opportunisme : comme si Kamala-des-Épices ! Et Poivre-d’Arvor de privilèges, la carrière assise sur plus que du vol à l’étalage, mais le vol-à-l’écurie tant l’affaire coloniale héritée est grande de… vos rois pervers ont infesté les colonies et ailleurs de maladies incestueuses et infectieuses…et de bagnards pourtant politiques.

Votre empereur, l’empereur le perdant qui a perdu, mais vous a fait croire gagnant, sans l’aide de l’ancien envahisseur allemand vous ne valez que la fuite et la défaite de Pétain. Mais, vous touchez à Bush par la vertu des deux tours d’avance de Ben !

L’Amérique en a lourd sur le cœur, mais ose parler en perspective de réparation, un jour, réparer, peut-être en retard. C’est un fait. Mais, du banc de l’accusé, sachez-le une fois pour toutes, nazi déchu, et l’autre moitié nazisme, l’autre moitié colonialiste néonazi responsable de crimes haineux à travers l’ancien parcours colonial, pervers chez les pères laissés en Amérique, si Joe Biden a péché, il tente de les réparer tandis que vous, vous semez le doute sur Kamala. Vous Paris-Notre-dame-diplomatique, il vous faudra réapprendre le temps présent avant de tenter de semer le doute comme autrefois par les pages amères d’un missel soutenu du fusil armé au nom de Dieu. Reconjuguez le verbe réparer à sa 1e pronominale…réciproque non réfléchie.

print