Diva international sur DIVA INTERNATIONAL

image2Pour les armèniens l’année 2015 est une année exceptionnelle. C’est l’année du 100ème anniversaire du Genocide des Armèniens. À cette occasion sa voix remplira , le Victoria Hall de Genève le vendredi 17 avril, où mettra en vedette le célèbre «Stabat Mater» de Pergolesi et des chefs-d’œuvre de la musique classique avec un orchestre de chambre Neuchatelois sous la direction d’un excellant violoniste et chef d’orchestre Sergey Ostrovsky.

Tous les projets artistiques de 2015 d’une soprano magnifique Varduhi Khachatryan sont consacré au Centenaire du Genocide.

La DIVA arménienne, avec sa belle voix d’une incroyable pureté, grave et chaleureuse, avec sa technique extraordinaire ainsi que sa présence scénique à la fois élégante et dramatique, a poussé à émouvoir les grands amateurs du lyrique.

Depuis son plus jeune âge, la vie de la mezzo-soprano tourne autour de l’art. Le père de Varduhi, basse-bariton de renom et Artiste du Peuple de la Republique d’Armenie, a initié Varduhi à la musique classique dès sa tendre enfance. A l’âge de 7 ans elle entre dans une Ecole de Musique où elle s’engage parallèlement comme pianiste et vocaliste. Elle poursuit ses études au Collège de Musique “Romanos Melikyan”, ensuite au Conservatoire de musique Komitas d’Erevan où elle obtient ses diplômes de soliste et de pédagogie.

Elle a fait son début en 1996 au Théâtre de l`opéra d`Erévan, en interprétant le rôle de Parandzem de «Archak II» de T.Tchukhatchyan. Depuis 1997 elle est soliste du même Théâtre où elle incarne les rôles de Carmen dans la « Carmen » de G. Bizet, Pauline dans « La Dame de Pique » de P. I. Tchaykovsky, Azucena dans «Il Trovatore», Amneris dans « Aida » de G. Verdi, Adalgisa dans la «Norma» de V. Bellini ainsi que d`autres rôles connus.

En 2004 elle reçoit le Prix National « Artavazd » dans la catégorie « Meilleure actrice de l`Opéra de année ».

Son parcours professionnel en Europe commence en 1999, lorsqu’elle gagne le Concours International de Chant à Liège (Belgique). Pendant les deux années qui suivent elle devient lauréate de sept concours internationaux. En 2001 Varduhi remporte le Grand Prix Maria Callas d’Athènes et le 1er Prix au Concours International de Chant de Monserrat Caballé, ce qui lui a permis d’obtenir plusieurs engagements, des invitations aux festivals prestigieux et de différentes offres intéressantes des agents artistiques.

Elle chante entre autres au Théâtre Bolchoï (Moscou), au Théâtre Bunka Kaykan (Tokyo), au Teatro di Verdi (Sassari), au Teatro Sperimentale di Spoleto, au Grand Théâtre de Genève, au “Festival Euro Mediterraneo” à Rome, au “Festival Castell de Peralada” en Espagne, au Festival MIDEM à Cannes, au festival “Suoni di Primavera” en Italie, aux “Flâneries Musicales d’Eté” de Reims, au Festival d’Ambronay en France.

Varduhi a chanté avec Monserrat Caballé, Angela Ghiorghiu, Cecilia Gasdia, José Cura, Carlos Almaguer, Franco Vassallo, sous la direction de Pierre Dominique Ponnelle, Alexander Joel, Fabio Pirona, Adrian Leaper, Werner Pfaff, Miguel Ortega, Gabor Takacs-Nagy etc.

Elle se produit également aux concerts et récitals à la Salle Gaveau de Paris, au Royal Festival Hall de Londres, Kodak Theater de Los Angeles, Victoria Hall de Genève, Auditoire Stravinsky de Montreux, dans des villes comme Prague, Montréal, Rome, Catane, Madrid, Munich, Athènes, Barcelone, Vienne, Copenhague, Bruxelles etc.

Le répertoire de Varduhi inclus entre autres les rôles d’Adalgisa dans « Norma » de Bellini, Azucena dans « Il Trovatore » de Verdi, Carmen dans « Carmen » de Bizet, Amneris dans « Aida » de Verdi, Charlotte dans « Werther » de Massenet, Stephano dans « Roméo et Juliette » de Gounod, Fenena dans « Nabucco » de Verdi, Preziosilla dans « I Vespri Siciliani » de Verdi, Santuzza dans « Cavalleria Rusticana » de Mascagni, Kundry dans « Parsifal » de Wagner, Paulina dans « La Dame de Pique » de Tchaïkovski, Olga dans « Eugène Onéguine» de Tchaïkovski.

Elle a participé dans une émission TV « Klassisch! » de Munich et on la voit souvent sur la chaine TV MEZZO.

Varduhi a à son actif des enregistrements de film-opéra « Norma » de Bellini réalisé par DECCA (DVD), de « Ode à la Joie » de Aram Khatchatourian (CD, Angleterre), de “Dedication to Komitas” (CD, Erevan), de “Cendrillon” de Franc Martin (CD, Genève), de “Ave Maria” (CD, Erevan)

Elle possède un large répertoire, de la musique baroque au contemporain, de Lieders allemands, de mélodies de compositeurs russes, français, espagnol, italiens et arméniens,et chant en plus de sept langues.

Son bagage professionnel l’a motivé à créer en 2011 l`association culturelle suisse-armènienne « AVETIS » dans le but de promouvoir les artistes expérimentés, favoriser et réaliser des échanges culturels et artistiques helvético-arméniens.et de faire découvrir de jeunes talents.

Autre événement à ne pas manquer : la chanteuse d’opéra arménienne se produira en septembre 2015 à l’Arena de Vérone, dans le cadre du projet « AMEN », dédié au 100ème anniversaire du génocide arménien. Sous la direction du chef d’orchestre Stefano Fonzi, Varduhi Kachatryan sera accompagnée des plus grands noms de la musique classique.

image2www.varduhikhachatryan.com

print